Samsung se sépare de plusieurs de ses investissements

L’entreprise Samsung est actuellement en plein cœur de l’actualité boursière. En effet, après avoir annoncé devoir rappeler des millions d’unités de son dernier Smartphone Galaxy Note, elle a aujourd’hui annoncé vouloir vendre plusieurs de ses parts détenues dans des sociétés technologiques. Parmi ces entreprises, il y a notamment le constructeur de puces électroniques américain Rambus mais également l’entreprise Sharp qui est plus connue du grand public. C’est aussi auprès du fabricant de disques durs Seagate et de l’entreprise fabricante de semi-conducteurs ASML que l’entreprise a retiré ses parts.

794 millions dans les caisses de Samsung

Le montant de ces opérations a d’après Samsung rapporté 794 millions d’euros. Une somme bienvenue dans le contexte du scandale dont elle est actuellement l’objet vis-à-vis de ses téléphones défaillants, dont certains ont explosé alors qu’ils étaient en phase de chargement. Incontestablement, l’entreprise cherche à provisionner ses comptes afin de faire face aux conséquences de cet épisode négatif, qui va avoir un impact sur son image de marque mais également sur ses bénéfices boursiers. Pour s’en rendre compte, il suffit d’ouvrir le cours de l’entreprise Samsung pour réaliser qu’elle a perdu de sa valeur depuis une semaine, sans compter que l’arrivée de l’iPhone 7 (valeur disponible sur AvaTrade) n’est pas non plus pour arranger ses affaires, alors que le dernier téléphone d’Apple est déjà en rupture de stock un peu partout dans le monde. Il est d’ailleurs possible de retrouver l’actualité d’entreprises telles que Apple et Samsung sur de nombreux brokers en ligne disposant de fils d’actualités.

La Fnac lance une émission obligataire

La Fnac a décidé de mettre en place une émission d’obligataire senior pour un montant de 650 millions d’euros. Après avoir défrayé la chronique boursière en finalisant l’acquisition du groupe Darty, la Fnac vient d’annoncer de nouveau la mise en place d’une émission obligataire avec une durée de maturité jusqu’à 2023. Cette annonce démontre donc que le groupe français désire accentuer son développement, notamment à travers des opérations de croissance externe qu’on a pu constater récemment, mais également à travers l’émission d’obligations qui servira probablement à financer d’autres rachats d’entreprises ou des investissements plus importants à l’avenir.

La nouvelle bien accueillie par les marchés

D’un point de vue du trading, le cours a évidemment profité de l’annonce de la finalisation du rachat de Darty il y a quelques semaines, pour passer le cap des 50€ et atterrir aujourd’hui dans une zone comprise entre 57 et 61€ l’action. Cependant, depuis le tout début du mois de septembre, on assiste à la mise en place d’un gap haussier qui a permis au titre de progresser vers la zone des 60,30€. Logiquement, les deux prochains objectifs seront les 72,20 et les 77,5€, dans la mesure où une émission obligataire est toujours une donnée qui plait aux investisseurs, exprimant la volonté de l’entreprise d’investir de manière concrète dans ses activités et son développement. Il sera également possible de trouver d’autres stratégies d’investissement pour la Fnac sur la plateforme de trading UFX mais aussi par l’intermédiaire de Ness FX.

EUR/USD : Un trade à placer

La paire de devises EUR/USD se valorise en ce moment aux alentours de 1,12$. Si l’on corrèle cette donnée avec l’évolution de l’US Dollar Index, alors on constate que ce dernier est depuis quelques séances en train de s’appesantir sur un support après avoir vécu une période de consolidation. Aussi, cette configuration pourrait être l’occasion de placer un trade en bourse haussier sur l’EUR/USD, comme le confirment par exemple les avis Ava Trade. Cela serait en concordance avec la consolidation actuelle de l’or et de l’argent, deux devises qui sont en passe d’être baissières sur leur marché respectif.

L’analyse graphique

D’un point de vue technique, on constate que la devise évolue sous l’oblique baissière qui correspond au niveau de résistance des 1,13$. Ce niveau a même récemment résisté aux dernières interventions de la BCE et de la FED concernant l’éventualité d’un Quantitative easing, c’est dire donc la solidité de cette résistance. Il y a donc bon nombre d’indicateurs réunis pour affirmer que la tendance du dollar pourrait être haussière en tenant compte évidemment de cette résistance majeure. Quoi qu’il advienne, vous pourrez retrouver toutes les devises FX sur les brokers eToro et UFX Markets, qui sont les deux brokers de référence qu’il faut privilégier pour faire des opérations d’investissements sur le forex ou le marché des CFD. A noter que ces deux marchés ont le vent en poupe chez les investisseurs particuliers, mais il faut toutefois commencer votre démarche de trader par le fait de choisir des intermédiaires fiables pour éviter les mésaventures.

Air Liquide : Une période délicate

Après une période de progression spectaculaire d’un point de vue boursier, l’entreprise Air Liquide a connu depuis la rentrée une période délicate au niveau de ses cours de bourse. En effet, force est de constater qu’elle n’a pas réussi à franchir de manière claire sa résistance des 99€ l’action et que les investisseurs vendeurs ont repris la main sur ce titre en décidant d’investir en bourse à la baisse sur cet actif. Aujourd’hui, on constate qu’Air Liquide a décidé de réagir en lançant une augmentation de capital de près de 3,3 milliards d’euros.

Un message envoyé aux marchés

Cela signifie purement et simplement que la société va procéder à un rachat de ses propres actions en vue de faire monter les cours de bourse. Pour rappel, la capitalisation actuelle de l’entreprise est de l’ordre de 32,7 milliards d’euros et elle devrait donc passer à 35,7 milliards d’euros dans les jours qui viennent. Cette annonce a immédiatement été saluée par les marchés financiers, et il ne serait pas étonnant que beaucoup d’investisseurs se mettent à acheter des actions d’Air Liquide avec leur courtier UFX. Cependant, il faut faire attention car, malgré tout, cette réaction de la part de la société reflète une certaine inquiétude de la part de ses dirigeants qui sont donc incités à réagir en procédant à un rachat massif d’actions. Si les cours n’arrivent pas à franchir au minimum le seuil des 98€ l’action sur la base de cette nouvelle, c’est que l’on assistera à un retournement de tendance vers la baisse, ce qui signifierait alors que le niveau des 92€ puis des 89€ l’action serait un scénario tout à fait plausible à envisager. Il faudra attendre deux bonnes semaines afin de vérifier comment les marchés réagissent, mais si vous désirez vous positionner sur la valeur Air Liquide, alors gardez en tête que ce scénario est possible.